mercredi, 14 février 2018 20:53

CTSD 68 du 13/02/2018

Le Comité Technique spécial départemental du Haut-Rhin (CTSD 68) concernant la répartition des moyens dans le second degré (DHG) s’est réuni le mardi 13 février au lycée Schongauer de Colmar.

Le SNEP avec la FSU (SNEP, SNES, SNUIPP)est intervenu à de multiples reprises et a voté contre le projet de répartition présenté en CTSD, de même que l’ensemble des représentants du personnel.

Les principales raisons de ce vote sont :

La baisse globale des moyens alors que nous devons accueillir plus d’élèves

L’augmentation des effectifs par classe : les classes à 30 en collège (voir plus dans la réalité) se multiplient sur le département

L’absence d’informations concernant les dotations mulhousiennes due à l’absence de décision pour la réorganisation des secteurs de recrutement des collèges

La baisse inexpliquée de 75h des moyens donnés à l’éducation prioritaire

Le SNEP FSU a impulsé la demande désormais intersyndicale de la tenue d’un groupe de travail sur la question de la répartition des moyens sur Mulhouse.

L’analyse des documents fournis nous montre que 6 postes EPS sont menacés en collèges

Notre enquête de rentrée nous apprend que 7 postes pourraient être créés ou débloqués en collège sur le département, et au moins 2 en lycées.

Le SNEP FSU appelle les équipes EPS à s’investir pour maintenir les postes menacés et créer des postes là où, depuis plusieurs années, existe un bloc d’heures correspondant à un temps plein.

Refuser les HSA ou prendre l’IMP de coordination en décharge peut permettre de sauver un poste.

Frédéric Greiner, secrétaire départemental du SNEP FSU

Dernière modification le mercredi, 14 février 2018 20:56